Rechercher

Table des matières

Jeedom vs Home Assistant : lequel est le meilleur pour votre maison connectée ?

jeedom vs home assistant lequel est le meilleur pour votre maison connectee

En cette belle journée du 02 juillet 2023, je m’installe devant mon écran pour vous faire part de ma passion pour la domotique. L’objectif ? Vous éclairer sur deux outils puissants que j’ai eu l’opportunité de tester intensivement : Jeedom et Home Assistant. Ces deux systèmes de gestion pour maison connectée sont aux antipodes l’un de l’autre, aussi bien dans leur mode de fonctionnement que dans leur approche commerciale. Ce tour d’horizon complet s’articulera autour de points positifs, négatifs et de quelques considérations intermédiaires. Alors, accrochez-vous, c’est parti !

Jeedom, sept ans de complicité

Avec sept années d’utilisation à son actif, Jeedom et moi, c’est une longue histoire. Une histoire qui a commencé par sa simplicité d’utilisation. Pas besoin d’être un as de l’informatique pour s’y retrouver. Une fois installé, il fonctionne sans chichis, à condition de ne pas vouloir le complexifier avec des certificats SSL pour du HTTPS. C’est intuitif, c’est clair et c’est rapide.

Son deuxième atout est la mise en place de scénario. Jeedom travaille avec des blocs et des conditions pour créer des automatisations. Vous voulez être prévenu lorsque le facteur passe ? Aucun souci, Jeedom s’en charge. Vous recevez une notification avec une photo du visiteur. Et tout ça, sans avoir besoin de toucher au code !

Jeedom permet également de s’interfacer avec une multitude de protocoles. C’est un véritable couteau suisse de la domotique. Grâce à ses plugins, il commande les lumières, les volets roulants, gère 433 mégahertz pour des relevés de températures, et bien plus encore.

Autre point fort, Jeedom est soutenu par une grande communauté d’utilisateurs. C’est un produit reconnu en France, et la plupart des sites de matériel domotique mentionnent sa compatibilité avec leurs produits.

  Les Meilleures Serrures Connectées de 2023: Un Tour d'Horizon Complet

Mais comme toute médaille a son revers, Jeedom a aussi ses points faibles.

Les limites de Jeedom

La première limite que j’ai rencontrée avec Jeedom, c’est le manque de développeurs. Avec un nombre limité de têtes pensantes, l’évolution du produit est freinée. Si un développeur clé venait à quitter Jeedom, ce serait un coup dur pour les plugins qu’il maintient.

La configuration initiale peut également être un frein pour ceux qui souhaitent sécuriser leur installation avec du HTTPS. Cela nécessite une connaissance en Linux et bien que la documentation soit fournie, cela reste une manipulation technique qui peut rebuter.

Le troisième point qui fâche, c’est l’absence de transparence sur le code source des plugins. Ces derniers ne sont pas disponibles sur des plateformes comme Github et il n’y a pas de suivi des modifications ni de documentation détaillée lors des mises à jour.

Enfin, l’interface de Jeedom n’est pas la plus sexy du marché. L’ergonomie est perfectible et la personnalisation des designs est compliquée à mettre en place.

  • Interrupteur Connecté, 16A DIY Interrupteur Intelligent Compatible avec Alexa, Google Home, TUYA/Smart Life APP Contrôle à Distance, Commutateur WiFi avec Mesure, Commande Vocale et Fonction de Temps
  • SONOFF ZigBee 3.0 USB Dongle Plus, EFR32MG21 Coordinator, Universelle USB ZigBee Hub, Passerelle ZigBee pour Home Assistant
  • Wizelec Box domotique Jeedup (Powered by Jeedom) Version 2
  • SONOFF ZB Bridge Pro

Home Assistant, le challenger

Venons-en maintenant à Home Assistant. Ce concurrent de Jeedom a su gagner mes faveurs grâce à son approche open source. Le code est accessible à tous et librement modifiable.

  La domotique et le photovoltaïque, une association gagnante ?

L’interface est moderne et intuitive. Le tableau de bord est personnalisable à souhait et la gestion des scénarios est également très simple.

Un autre point fort de Home Assistant, c’est sa compatibilité avec une multitude de protocoles, tout comme Jeedom. Il offre également la possibilité de créer des automatisations sans avoir à toucher au code.

  • Khadas VIM1S SBC Computer, TV Boîte, Home Assistant Box DIY Domotique, Amlogic S905Y4, 2.0GHz Quad-Core Arm Cortex-A35 avec 32MB SPI Flash (2+16GB)
  • SONOFF ZigBee 3.0 USB Dongle Plus, TI CC2652P Coordinator, Universelle USB ZigBee Hub, Passerelle ZigBee pour Home Assistant
  • Somfy 1870755 - Kit de connectivité | Pour contrôler les moteurs et l'éclairage Somfy avec un smartphone | Compatible moteurs io & RTS| Contrôle à la voix via l'Assistant Google, Amazon Alexa, HomeKit
  • Tapo Prise Connectée WiFi, Suivi de consommation, 16A Type E, compatible avec Alexa et Google Home, Contrôler le radiateur, le chauffage, Économie d'énergie, Commande vocale, Tapo P110(FR)

Conclusion

Alors, Jeedom ou Home Assistant ? Si vous êtes un néophyte en informatique, Jeedom est fait pour vous. Son interface est simple à prendre en main et il ne nécessite pas de toucher au code.

En revanche, si vous êtes un bricoleur du dimanche et que vous aimez mettre les mains dans le cambouis, Home Assistant vous séduira par son approche open source et la liberté qu’il offre dans la personnalisation et la gestion des scénarios.

Quel que soit votre choix, gardez en tête que ces deux outils sont des alliés précieux pour optimiser votre confort au quotidien.

  Comment avoir Ifttt en français ?

Il est temps de faire la bascule et de rendre votre maison intelligente !

Retour en haut